Répercussions de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises du Québec en mai 2020

Le présent document présente les résultats de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises de mai 2020 pour le Québec. Celle-ci vise à mieux comprendre les effets continus de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises à mesure qu’elles reprennent leurs activités. Elle fournit notamment les renseignements sur la manière dont les entreprises se sont préparées à la réouverture progressive et gèrent la disponibilité de l’équipement ou des fournitures de protection individuelle, ainsi que sur les changements temporaires et permanents que les entreprises ont effectués ou prévoient effectuer.

L’enquête a été réalisée du 29 mai au 3 juillet 2020 par Statistique Canada en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada.

Télécharger les tableaux des données pour le Québec (XLSX, 0,3 Ko)

 

Sommaire

 

Deux entreprises sur trois anticipent maintenir le même nombre d’employés de juillet à septembre 2020

Au mois de juin 2020, 65,5 % des entreprises interrogées s’attendaient à ce que leur nombre d'employés ne change pas au cours de la période de trois mois s’étendant de juillet à septembre 2020 (figure 1). De plus, 17,9 % des entreprises s’attendaient à ce que ce nombre augmente. Parmi ces dernières figurent le tiers des entreprises du secteur de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière et de l’extraction de pétrole et de gaz (32,0 %) et le quart des entreprises du secteur des arts, des spectacles et des loisirs (30,0 %), de celles de la fabrication (29,0 %) et de celles des services d'hébergement et de restauration (25,2 %) (figure 1).

 

Figure 1
Attentes des entreprises concernant le nombre d'employés au cours des trois prochains mois, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Attentes des entreprises concernant le nombre d'employés au cours des trois prochains mois, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Les trois quarts des entreprises auront besoin ou s’attendent à avoir besoin d'équipement ou de fournitures de protection individuelle

En juin 2020, les trois quarts (75,5 %) des entreprises ont indiqué qu’elles auront besoin ou qu’elles s’attendaient à avoir besoin d’équipement ou de fournitures de protection individuelle lorsque les mesures de distanciation physique seront assouplies (figure 2). Pour les secteurs des services d’hébergement et de restauration (93,2 %), des soins de santé et de l’assistance sociale (90,3 %), de la construction (86,7 %) et du commerce de gros (86,3 %), c’est 9 entreprises sur 10 qui ont exprimé ce besoin.

Les principaux équipements ou fournitures mentionnés sont des produits de nettoyage (évoqués par 62,0 % des entreprises), des masques et de l’équipement de protection pour les yeux (évoqués par 61,7 % des entreprises), des gants (évoqués par 48,5 % des entreprises) ainsi que des plexiglas ou panneaux de protection (évoqués par 27,7 % des entreprises) (figure 3).

Figure 2
Proportion des PME qui ont besoin d'au moins un type d'équipement ou de fournitures de protection individuelle, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des PME qui ont besoin d'au moins un type d'équipement ou de fournitures de protection individuelle, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Figure 3
Type d'équipement ou de fournitures de protection individuelle dont l'entreprise aura besoin ou s’attend à avoir besoin une fois que les mesures de distanciation physique seront levées, Québec, mai 2020

 

Type d'équipement ou de fournitures de protection individuelle dont l'entreprise aura besoin ou s’attend à avoir besoin une fois que les mesures de distanciation physique seront levées, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

Haut de page

 

La majorité des entreprises songent à mettre en place des mesures de prévention sur les lieux de travail pour éviter la propagation de la COVID-19

Une majorité (72,1 %) des entreprises ont indiqué qu’il était probable ou très probable qu’elles insistent pour que les employés qui présentent des signes de maladie restent à la maison (figure 4). Plus des deux tiers (70,6 %) ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’elles accroissent les mesures sanitaires sur le lieu de travail. Enfin, 64,4 % des entreprises ont indiqué qu’il était probable ou très probable qu’elles fournissent à leurs employés des masques, des gants et d’autres types d’équipement de protection individuelle.

Par contre, 16,2 % des entreprises éprouvaient ou s’attendaient à éprouver des difficultés à se procurer de l’équipement ou des fournitures de protection individuelle (figure 5).

 

Figure 4
Mesures de protection les plus probables que l'entreprise mettra en œuvre lorsqu'elle retournera au travail sur place, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Mesures de protection les plus probables que l'entreprise mettra en œuvre lorsqu'elle retournera au travail sur place, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Figure 5
Proportion des entreprises qui éprouvent ou qui s'attendent à éprouver des difficultés à se procurer de l'équipement ou des fournitures de protection individuelle, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises qui éprouvent ou qui s'attendent à éprouver des difficultés à se procurer de l'équipement ou des fournitures de protection individuelle, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Haut de page

 

Des entreprises se réorganisent pour prêter main-forte pendant la pandémie

En mai 2020, 4,7 % des entreprises avaient commencé à fabriquer de nouveaux produits en raison de la COVID-19 (figure 6). Les entreprises des services administratifs, des services de soutien et des services de gestion des déchets et des services d’assainissement (17,8 %), du commerce de gros (15,4 %), des services immobiliers et des services de location et de location à bail (12,0 %) et du secteur de la fabrication (9,0 %) étaient les plus susceptibles d’avoir modifié leur production. Les nouveaux produits incluent surtout les masques et l’équipement de protection pour les yeux, le désinfectant pour les mains, les lingettes désinfectantes et les gants (tableau 1).

 

Figure 6
Proportion des entreprises ayant commencé à fabriquer au moins un nouveau produit en réponse aux demandes du gouvernement, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises ayant commencé à fabriquer au moins un nouveau produit en réponse aux demandes du gouvernement, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Tableau 1
Proportion des entreprises ayant commencé à fabriquer au moins un nouveau produit en réponse aux demandes du gouvernement, selon le type de produit et selon l'industrie, Québec, mai 20200


Respirateurs Masques et protection des yeux Gants Écouvillons Lingettes désinfectantes Matériel ou produits chimiques
pour essais en laboratoire
Blouses Lits d'hôpital Désinfectant pour les mains Plexiglas ou panneaux de protection Protection des oreilles (p. ex. bandeaux, protège-oreilles) Autre Au moins un nouveau produit

%

Ensemble des entreprises 0,0 3,2 2,9 0,0 2,4 0,1 0,2 0,0 3,2 1,9 0,2 0,9 4,7
Agriculture, foresterie, pêche
et chasse
0,0 0,2 0,2 0,0 0,2 0,0 0,0 0,0 0,2 0,1 0,0 0,1 0,3
Extraction minière,
exploitation en carrière,
et extraction de pétrole
et de gaz
1,9 1,5 0,0 0,0 6,4 0,0 0,0 0,0 6,4 1,9 0,0 0,0 6,4
Construction 0,0 0,0 0,0 0,0 1,1 0,0 0,0 0,0 0,0 2,1 0,0 2,1 3,2
Fabrication 0,1 3,1 3,8 0,0 1,1 1,5 0,2 0,0 3,8 3,2 0,0 0,5 9,0
Commerce de gros 0,0 5,4 2,3 0,0 2,9 0,3 0,0 0,0 6,1 1,3 0,0 5,8 15,4
Commerce de détail 0,0 3,8 3,8 0,0 3,8 0,0 0,0 0,0 3,8 3,8 0,0 0,0 3,8
Transport et entreposage 0,0 6,1 6,1 0,0 6,1 0,0 0,0 0,0 6,1 0,0 0,0 0,0 6,1
Industrie de l'information
et industrie culturelle
0,0 4,1 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,3 4,4
Finance et assurances 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0
Services immobiliers
et services de location
et de location à bail
0,0 12,0 11,9 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 11,9 0,0 0,0 0,0 12,0
Services professionnels,
scientifiques et techniques
0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1 0,0 0,0 0,0 0,1
Services administratifs,
services de soutien,
services de gestion des déchets
et services d'assainissement
0,0 17,8 16,2 0,0 16,5 0,0 0,0 0,0 17,8 1,5 0,0 0,0 17,8
Services d'enseignement .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..
Soins de santé
et assistance sociale
0,0 2,1 2,1 0,0 2,1 0,0 2,1 0,0 2,1 2,1 2,1 0,0 2,1
Arts, spectacles et loisirs 0,0 0,5 0,5 0,0 0,3 0,0 0,0 0,0 0,5 0,3 0,0 0,0 0,5
Services d'hébergement
et de restauration
0,0 6,5 6,5 0,0 3,5 0,0 0,0 0,0 6,5 4,9 0,0 1,3 7,8
Autres services (sauf les
administrations publiques)
0,0 2,3 2,0 0,0 2,0 0,0 0,1 0,0 2,0 2,4 0,0 1,1 2,4

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Le télétravail prend de l’ampleur depuis le début de la pandémie

En date du 29 mai 2020, plus du tiers (34,2 %) des entreprises ont déclaré que 10 % ou plus de leur effectif faisaient du télétravail ou travaillaient à distance (figure 7). Ce chiffre représente le double du pourcentage d’entreprises dont 10 % ou plus de leur effectif faisaient du télétravail déjà avant le 1er février 2020 (17,1 %).

Près d’une entreprise sur quatre (23,2 %) s’attend à laisser 10 % ou plus de son effectif faire du télétravail après la pandémie. Cette proportion passe à une entreprise sur deux pour les secteurs de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle (58,4 %) et des services professionnels, scientifiques et techniques (53,3 %).

Le télétravail figure parmi les mesures probables que les entreprises prévoient adopter de façon permanente après la pandémie (figure 8). En effet, 13,1 % des entreprises ont déclaré qu’il était probable ou très probable qu’elles offrent à plus d’employés la possibilité de faire du télétravail après la pandémie. De plus, 4,8 % ont même déclaré qu’il était probable ou très probable qu’elles obligent plus d’employés à en faire.

 

Figure 7
Proportion des entreprises qui ont déclaré que 10 % ou plus de leur effectif faisait du télétravail ou travaillait à distance avant le 1er février 2020, en date du 29 mai 2020, et continuera à le faire après la pandémie, selon l’industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises qui ont déclaré que 10 % ou plus de leur effectif faisait du télétravail ou travaillait à distance avant le 1<sup>er</sup> février 2020, en date du 29 mai 2020, et continuera à le faire après la pandémie, selon l’industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Figure 8
Probabilité de l’adoption permanente de diverses mesures une fois la pandémie de COVID-19 terminée, Québec, mai 2020

 

Probabilité de l’adoption permanente de diverses mesures une fois la pandémie de COVID-19 terminée, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Haut de page

 

La plupart des entreprises ont vu leurs revenus diminuer de 30 % ou plus d’avril 2019 à avril 2020, pendant que leurs dépenses autres que salariales restent inchangées

Entre avril 2019 et avril 2020, les revenus des entreprises ont affiché une baisse marquée. En juin 2020, 56,8 % des entreprises ont déclaré que leurs revenus pour le mois d’avril avaient diminué de 30 % ou plus par rapport à avril 2019 (figure 9). Pour 42,0 % des entreprises, la baisse de revenus était même de 50 % ou plus. En outre, il semble que les revenus n’ont pas changé pour 15,6 % des entreprises et ont augmenté pour 8,2 % des entreprises.

En contrepartie, les dépenses des entreprises n’ont pas fléchi au même rythme que les revenus. En effet, plus du tiers (35,2 %) des entreprises ont indiqué que leurs dépenses (à l’exclusion des salaires et des traitements) n’avaient pas changé au cours de cette période (figure 9). À peu près la même proportion d’entreprises (34,9 %) a révélé que les dépenses avaient diminué de 10 % ou plus. Pour 14,5 % des entreprises, les dépenses ont même augmenté de 10 % ou plus.

Des secteurs d’activité sont plus touchés que d’autres (figure 9). Les entreprises des services de l’hébergement et de la restauration (78,1 %), de la construction (77,4 %) et des arts, des spectacles et des loisirs (74,5 %) ont subi des baisses de revenus de 30 % ou plus. Par ailleurs, les entreprises du secteur de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (56,1 %) ont indiqué que leurs revenus n’avaient pas changé. Enfin, 19,3 % des entreprises du secteur des services professionnels, scientifiques et techniques ont indiqué que leurs revenus avaient augmenté de 10 % ou plus.

Pour ce qui est des dépenses, près des trois cinquièmes des entreprises du secteur de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (61,6 %) et de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle (58,8 %) ont indiqué que leurs dépenses n’avaient pas changé.

 

Figure 9
Évolution des revenus et des dépenses des entreprises entre avril 2019 et avril 2020, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Changements que les entreprises ont apportés pour s’adapter à la pandémie de COVID-19, Québec, mars 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Plus de 70 % des entreprises bénéficient d’aide gouvernementale ou d’entente de crédit avec des fournisseurs

Pour faire face à la pandémie de COVID-19, des entreprises ont dû demander de l’aide gouvernementale ou négocier certaines ententes de financement avec leurs fournisseurs. Trois entreprises sur quatre (72,0 %) ont vu leurs demandes de financement auprès du gouvernement ou de crédit auprès des fournisseurs externes approuvées (figure 10). Au moins 80 % des entreprises des secteurs des services de la fabrication (87,2 %), de la construction (84,7 %) et des arts, des spectacles et des loisirs (79,7 %) ont vu leurs demandes approuvées.

 

Figure 10
Proportion des entreprises dont la demande de financement ou de crédit en raison de la pandémie de COVID-19 a été approuvée par le gouvernement ou par un fournisseur externe, selon la source et l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises dont la demande de financement ou de crédit en raison de la pandémie de COVID-19 a été approuvée par le gouvernement ou par un fournisseur externe, selon la source et l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

Haut de page

 

Une entreprise sur cinq obtient le report de son paiement de loyer ou d’hypothèque

Près du cinquième (19,4 %) des entreprises qui paient un loyer ou une hypothèque ont obtenu le report de leurs paiements, mais 3,2 % d’entre elles se le sont fait refuser (figure 11). Les deux cinquièmes (42,0 %) des entreprises qui paient un loyer ou une hypothèque n’ont pas demandé de report de paiement ou ne se sont pas fait offrir la possibilité de reporter leurs paiements.

 

Figure 11
Report des paiements de loyer ou d'hypothèque dus par les entreprises, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Report des paiements de loyer ou d'hypothèque dus par les entreprises, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Trois entreprises sur dix ont mis du personnel à pied en raison de la pandémie de COVID-19

En juin 2020, 38,5 % des entreprises ont indiqué avoir réduit les heures de travail ou les quarts de travail en raison de la pandémie, tandis que plus du quart (30,0 %) avaient effectué des mises à pied (figure 12). Près du cinquième (18,8 %) de toutes les entreprises ont mis à pied la moitié de leur effectif ou plus. Parmi ces dernières figurent plus de la moitié des entreprises des services de l’hébergement et de la restauration (54,3 %) et plus du quart de celles du transport (29,3 %), des arts, des spectacles et des loisirs (28,9 %) et de la fabrication (26,1 %) (figure 13).

Malgré les perturbations causées par la COVID-19 dans l’ensemble de l’économie, le cinquième (20,1 %) des entreprises ont déclaré ne pas avoir pris de mesures particulières concernant le personnel (figure 14). Parmi celles-ci figurent 73,3 % des entreprises des services immobiliers et services de location et de location à bail et plus du tiers des entreprises du secteur de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse (37,9 %) et de la fabrication (33,4 %). À l’inverse, parmi les 79,9 % des entreprises qui ont déclaré avoir pris certaines mesures relatives au personnel, on trouve près des neuf dixièmes des entreprises des services d’hébergement et de restauration (90,6 %), des services professionnels, scientifiques et techniques (88,2 %) et de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle (88,1 %).

 

Figure 12
Proportion des entreprises qui ont adopté des changements concernant le personnel, selon le type de changement, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises qui ont adopté des changements concernant le personnel, selon le type de changement, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Figure 13
Proportion des entreprises ayant mis à pied 50 % ou plus de leur effectif en raison de la COVID-19, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises ayant mis à pied 50 % ou plus de leur effectif en raison de la COVID-19, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Figure 14
Proportion des entreprises qui n'ont adopté aucun changement concernant le personnel, selon l'industrie, Québec, mai 2020

 

Proportion des entreprises qui n'ont adopté aucun changement concernant le personnel, selon l'industrie, Québec, mai 2020

Source : Statistique Canada, Enquête canadienne sur la situation des entreprises, mai 2020. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

À propos de l'enquête

 

Les données analysées proviennent de la seconde édition de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises (ECSE), réalisée par Statistique Canada en collaboration avec la Chambre de commerce du Canada du 29 mai au 3 juillet 2020. Contrairement à la première édition qui était basée sur une approche participative et dont la population cible se composait d’entreprises avec ou sans employés, cette seconde édition est fondée sur une approche probabiliste et porte seulement sur les entreprises avec employés. La participation à l’enquête est volontaire et un questionnaire électronique a été utilisé. Pour le Québec, les résultats présentés ci-dessus sont basés sur les réponses de 974 entreprises.

 

Il est possible de consulter des tableaux détaillés pour le Québec à l’adresse www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/science-technologie-innovation/entrepreneuriat/tableaux-situation-entreprises-quebec.xlsx. Les résultats sont présentés selon l’industrie, la tranche d’effectif de l’entreprise, le type d’entreprise, l’âge de l’entreprise, le type de propriétaire majoritaire et le type d’activité commerciale.

 

Pour avoir plus d’information sur la seconde édition de l’enquête (mai 2020), veuillez consulter le lien suivant : www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getSurvey&Id=1282035. Vous y trouverez le questionnaire utilisé, des définitions et les sources de données consultées.

 

Haut de page