Tableau statistique

Faits saillants du 24 au 28 avril 2017

Produit intérieur brut par industrie
Le produit intérieur brut (PIB) aux prix de base du Québec, en termes réels et désaisonnalisé, demeure inchangé en janvier 2017, après avoir connu une hausse de 0,5 % en décembre 2016. Les gains enregistrés dans les industries productrices de biens (+ 0,6 %) ont été complètement annulés par les pertes observées dans les industries productrices de services (– 0,2 %). Par ailleurs, le PIB du Québec est de 1,9 % plus élevé, comparativement au mois de janvier 2016.

Au Canada, le PIB est inchangé en février, après trois mois de croissance.

Pour plus d’information : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/economie/comptes-economiques/comptes-production/tabsom2017_01inter.htm

Ventes au détail
Les ventes au détail désaisonnalisées baissent de 0,5 % en février au Québec, à la suite d’une hausse de 2,8 % en janvier. Elles s’établissent ainsi à 124,0 G$ en valeur annualisée. En février, des ventes plus faibles sont enregistrées notamment chez les concessionnaires de véhicules et de pièces d’automobiles (– 0,9 %) et dans les stations-service (– 3,0 %).

Au Canada, les ventes au détail (– 0,6 %) connaissent aussi une baisse. Elles se chiffrent ainsi à 573,2 G$ en valeur annualisée.

Ventes en gros
En février, les ventes en gros désaisonnalisées affichent un repli pour un deuxième mois consécutif, en baisse de 1,2 % au Québec, pour s’établir à 125,8 G$ en valeur annualisée. En février, c’est dans le sous-secteur des articles personnels et ménagers (– 3,0 %) qu’on observe la plus forte baisse.

Au Canada, les ventes en gros connaissent une légère baisse de 0,2 % en février, pour atteindre 706,3 G$ en valeur annualisée.

Exportations internationales de biens
Les exportations internationales de marchandises québécoises, désaisonnalisées et en dollars constants, aux prix de 2007, diminuent de 4,6 % en février. Leur volume cumulatif pour les deux premiers mois de 2017 est inférieur de 3,2 % à son niveau des mois correspondants de 2016.

En février, les gains les plus marqués proviennent des exportations du groupe des machines pour le commerce et les industries de services, de celui du fer, de l’acier et des ferroalliages sous forme brute ainsi que de celui de l’aluminium et de ses alliages sous forme brute. Les reculs les plus importants proviennent des exportations du groupe des aéronefs et de celui des minerais et des concentrés de fer.

Au Canada, les exportations baissent de 2,0 % en février.

Pour plus d’information concernant les principaux produits exportés par le Québec, veuillez cliquer sur le lien suivant : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/economie/commerce-exterieur/expk1008.htm

Rémunération hebdomadaire moyenne
Toujours en février, la rémunération hebdomadaire moyenne au Québec, y compris les heures supplémentaires et après désaisonnalisation, augmente de 0,2 % comparativement au mois de janvier pour atteindre 894,14 $. La rémunération au Québec suit une tendance à la hausse depuis l’été 2016. Au Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne s’établit à 967,59 $ en février, ce qui représente un niveau presque inchangé par rapport à janvier.

Marché financier
Le taux du papier de premier choix des sociétés non financières à trois mois se chiffre à 0,84 % en avril, en hausse de 0,01 point par rapport au mois précédent. Malgré quelques fluctuations, à la baisse en 2016 et à la hausse en 2017, ce taux, qui correspond au taux obtenu par les principaux emprunteurs sur le marché pour une échéance de 90 jours, se trouve également en hausse de 0,01 point par rapport à avril 2016 où il se situait à 0,83 %.


Pour une représentation graphique des indicateurs sur le Québec : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/economie/representation_graphique.pdf