Tableau statistique

Faits saillants du 19 au 22 juin 2017

Ventes en gros
En avril, les ventes en gros désaisonnalisées augmentent de 1,4 % pour un deuxième mois consécutif. Les ventes des grossistes marchands québécois s’établissent ainsi à 132,1 G$ en valeur annualisée, soit leur plus haut niveau jamais atteint. La tendance observée poursuit son ascension débutée en avril 2016. Au Canada, les ventes en gros connaissent une septième hausse mensuelle consécutive (+ 1,0 %) pour s’élever à 732,1 G$ en valeur annualisée.

L’augmentation en avril s’observe dans les ventes de tous les principaux sous-secteurs, à l’exception des ventes d’articles personnels et de produits ménagers qui diminuent de 0,9 %. Les hausses les plus notables concernent les ventes de machines, de matériel et de fournitures (+ 3,5 %), de véhicules automobiles et de leurs pièces (+ 1,9 %) et de matériaux et de fournitures de construction (+ 0,9 %).

Ventes au détail
Les ventes au détail désaisonnalisées progressent de 1,6 % en avril au Québec, à la suite de deux baisses mensuelles consécutives. Elles atteignent ainsi leur plus haut niveau jamais atteint, soit 124,9 G$ en valeur annualisée. Au Canada, les ventes au détail augmentent de 0,8 % en avril, après une hausse de 0,5 % en mars, et s’établissent ainsi à 583,7 G$.

La croissance des ventes au Québec provient notamment d’une augmentation des ventes des concessionnaires d’automobiles neuves (+ 2,3 %) et des magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires (+ 6,9 %). De leur côté, les ventes des magasins d’appareils électroniques et ménagers et des magasins d’alimentation sont en baisse (– 5,7 % et – 0,2 %, respectivement).

Exportations internationales de biens
Toujours en avril, les exportations internationales de marchandises québécoises, désaisonnalisées et en dollars constants, aux prix de 2007, diminuent de 2,5 %, après avoir connu une hausse 11,0 % au mois précédent. Au Canada, les exportations augmentent légèrement en avril (+ 0,3 %), à la suite d’une hausse de 1,7 % en mars. Au cumul, le volume des exportations québécoises est supérieur de 0,3 % en 2017 comparativement aux quatre premiers mois de 2016; au Canada, la croissance est de 1,1 %.

La baisse en avril provient essentiellement d’une diminution des exportations d’aéronefs (– 66,4 %). En outre, les exportations de machines pour le commerce et les industries de services reculent de 43,9 %, celles de diesel de 27,5 %, celles de fer, d’acier et de ferroalliages sous forme brute de 25,5 % et celles de produits pharmaceutiques et médicinaux de 24,2 %. De leur côté, les exportations d’aluminium et d’alliages d’aluminium sous forme brute augmentent de 17,9 %.

Pour plus d’information concernant les principaux produits exportés par le Québec, veuillez consulter le lien suivant : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/economie/commerce-exterieur/expk1008.htm.

 

Pour une représentation graphique des indicateurs sur le Québec : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/economie/representation_graphique.pdf