Tableau statistique

Revenu disponible1 par habitant, régions métropolitaines de resensement (RMR)2 et ensemble du Québec, 2006-2015

 Exporter en Excel 2013: données historiques 2006-2015

2006r 2007r 2008r 2009r 2010r 2011r 2012r 2013r 2014r 2015p

$/hab.

408 Saguenay 19 013 20 078 20 967 21 879 22 806 23 487 24 238 25 072 25 219 25 897
421 Québec 21 672 22 409 23 551 24 609 25 053 25 651 26 509 27 258 27 742 28 755
433 Sherbrooke 19 896 20 616 21 554 21 817 22 452 23 186 24 033 24 707 24 991 25 687
442 Trois-Rivières 19 775 20 450 21 455 22 052 22 651 22 903 23 630 24 263 24 658 25 453
462 Montréal 22 209 22 998 23 942 24 153 24 703 25 437 26 135 26 475 27 048 27 631
505 Gatineau3 21 203 21 992 23 069 24 231 24 459 24 634 24 890 25 857 25 624 26 142
  
Ensemble du Québec 20 941 21 755 22 882 23 155 23 738 24 393 25 153 25 677 26 152 26 857

1. Il importe de préciser que les statistiques portant sur le revenu disponible du présent tableau ne peuvent être comparées conceptuellement avec les statistiques fiscales des particuliers publiées annuellement par le ministère des Finances du Québec (MFQ) et ne visent pas les mêmes objectifs. Les indicateurs sur le revenu disponible produits par l'Institut mesurent des dimensions particulières de l'économie en conformité avec les standards et pratiques adoptés par les agences statistiques nationales et internationales, tandis que les statistiques fiscales publiées par le MFQ visent à présenter une vue d'ensemble du régime québécois d'imposition sur le revenu des particuliers.
  
Le revenu disponible, diffusé par l'Institut, est un agrégat du secteur des ménages du Système de comptabilité nationale adopté par l'ONU et il vise à mieux saisir l'évolution macro-économique d'un territoire et permet d'effectuer diverses comparaisons nationales, régionales et locales. Outre les données fiscales de Revenu Québec, l'Institut utilise, pour estimer annuellement le revenu disponible, une douzaine de sources de données. Le revenu disponible se définit comme la somme de tous les revenus reçus par les résidents d'un territoire donné moins les transferts courants versés par ceux-ci à certains secteurs institutionnels. Plus précisément, il se compose de la rémunération des salariés, du revenu net des entreprises individuelles, du revenu de location et du revenu net de la propriété. À cela s'ajoutent les transferts courants que reçoivent les ménages des non-résidents, des institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM), des sociétés financières ainsi que des administrations publiques comme les prestations d'assurance-emploi, de la Sécurité de la vieillesse et de l'aide sociale moins les transferts courants que les ménages versent aux non-résidents, aux ISBLSM, aux sociétés financières (cotisations aux régimes de retraite à prestations et cotisations déterminées) ainsi qu'aux administrations publiques, tels que les impôts sur le revenu et les cotisations aux régimes d'assurance sociale.
  
2. Les données antérieures à 2011 ont été compilées selon le découpage géographique des RMR au 31 décembre 2006 et celles de 2011 à 2015 selon le découpage géographique au 31 décembre 2011.
  
3. Partie québécoise de la RMR d'Ottawa-Gatineau.
  
Sources : Institut de la statistique du Québec, Affaires autochtones et du Nord Canada, ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Office de la sécurité du revenu des chasseurs et piégeurs cris, Retraite Québec, Revenu Québec, Société de l'assurance automobile du Québec et Statistique Canada.
  
 
13 mars 2017
 

Signes conventionnels utilisés dans les tableaux