L’investissement dans le secteur minier québécois stimulé par la hausse des dépenses dans les complexes miniers en 2018

Québec, le 14 novembre 2019. – En 2018, l’ensemble des dépenses d’investissement dans le secteur minier québécois progressent de 6,9 % pour atteindre 3 256 M$. En 2019, ces dépenses devraient augmenter de 12,3 % pour atteindre 3 656 M$.

Ces résultats proviennent du Recensement annuel sur l’investissement minier, dont les plus récentes données sont publiées aujourd’hui sur le site Web de l’Institut de la statistique du Québec. Le bulletin Mines en chiffres – L’investissement minier au Québec en 2018 est également disponible à partir d’aujourd’hui.

 

Répartition des dépenses d’investissement minier et variation par rapport à 2017, Québec, 2018


Figure : Titre de la figure.

Source : Institut de la statistique du Québec, Recensement annuel sur l’investissement minier.

 

Investissements dans les complexes miniers

La progression de l’investissement minier observée en 2018 est stimulée par une augmentation de 8,9 % par rapport à 2017 des dépenses engagées pour les complexes miniers. Ces dépenses totalisent 2 691 M$ et comprennent :

  • 926 M$ de dépenses en travaux d’aménagement de complexes miniers (+ 25,0 % par rapport à 2017);
  • 1 033 M$ de dépenses d’immobilisation (+ 2,1 %);
  • 733 M$ de dépenses de réparation et d’entretien des constructions non résidentielles, de la machinerie et de l’équipement (+ 1,9 %).

En 2019, les dépenses engagées pour les complexes miniers devraient augmenter de 16,8 % pour atteindre 3 143 M$.

Investissements dans l’exploration et la mise en valeur de gîtes minéraux

Après avoir connu des hausses en 2016 et en 2017, les dépenses en travaux d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux subissent une baisse de 1,6 % en 2018 et atteignent 565 M$. En 2019, ces dépenses devraient diminuer de 9,3 % pour s’établir à 512 M$.

Les métaux précieux, principalement l’or, demeurent les substances les plus recherchées au Québec. En 2018, ils représentent 68,2 % des frais en travaux d’exploration et de mise en valeur, pour un total de 385 M$. Ils sont suivis par les métaux usuels (12,2 % pour 69 M$). Les substances en lien avec les nouvelles technologies, tels le graphite, le lithium et les terres rares, représentent 10,7 % des dépenses d’exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux au Québec. Le fer, le titane et le vanadium comptent, quant à eux, pour 6,3 % de ces dépenses.

Principales régions minières du Québec

Le Nord-du-Québec (1 306 M$), l’Abitibi-Témiscamingue (1 190 M$) et la Côte-Nord (603 M$), les trois principales régions minières du Québec, se partagent 95,2 % des investissements faits dans le secteur minier au Québec en 2018.

Dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, où les activités minières sont surtout axées sur l’or, les investissements augmentent de 8,7 % en 2018. Les investissements augmentent également pour les régions du Nord-du-Québec et de la Côte-Nord, où les hausses respectives sont de 4,4 % et de 1,8 %.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Relations avec les médias
Centre d'information et de documentation

Tél. : 418 691-2401
ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca

Compte Twitter : twitter.com/statquebec