Hausse de l’emploi et diminution du taux de chômage en janvier 2019

Montréal, le 8 février 2019. – L’emploi a progressé au Québec (+ 16 400; + 0,4 %) en janvier 2019 par rapport à décembre 2018. Le taux de chômage diminue de 0,1 point de pourcentage et s’établit à 5,4 %. C’est ce qui ressort de l’analyse des données sur l’emploi et la population active diffusée aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec, à partir des résultats de l’Enquête sur la population active1 de Statistique Canada.

L’emploi à temps plein augmente (+ 18 500) et celui à temps partiel varie peu (– 2 200). Le secteur privé (+ 25 400) et le secteur public (+ 9 200) enregistrent une hausse, tandis que les travailleurs indépendants présentent une baisse de 18 300 emplois. Le taux d’activité se fixe à 64,7 % (+ 0,1 point) et le taux d’emploi augmente de 0,2 point à 61,2 % en janvier.

Au Canada, l’emploi est en croissance (+ 66 800;+ 0,4 %). L’Ontario (+ 41 400) et la Colombie-Britannique (+ 8 700) enregistrent les plus fortes hausses de l’emploi et l’Alberta, la plus forte baisse (– 15 500). Le taux de chômage canadien augmente de 0,2 point à 5,8 % en janvier.

L’emploi au Québec s’est accru de 38 100 (+ 0,9 %) en janvier 2019 comparativement à janvier 2018. Au cours de cette période, l’emploi à temps plein a peu varié (+ 4 900), alors que celui à temps partiel a augmenté de 33 100.

 

Évolution de l’emploi et de la tendance-cycle, Québec, janvier 2018 à janvier 2019


Figure : Évolution de l’emploi et de la tendance-cycle, Québec, janvier 2018 à janvier 2019

Note : La tendance-cycle résulte du lissage des données désaisonnalisées effectué en diminuant l’effet des mouvements irréguliers. Elle aide ainsi à analyser l’évolution à long terme des données. Une moyenne mobile pondérée de Dagum et Luati de 13 périodes est appliquée symétriquement à chacun des mois de la série désaisonnalisée, à l’exception des 6 derniers mois pour lesquels une pondération asymétrique est substituée aux moyennes de Dagum et Luati. Les six mois les plus récents, en pointillés, sont fondés sur une estimation préliminaire de la tendance-cycle et peuvent ainsi être révisés lors de l’ajout d’un nouveau mois. Pour plus d’information : Estimations de la tendance-cycle – foire aux questions. Fortier, Matthews et Gellatly. Statistique Canada.

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, 2019. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

Évolution du taux de chômage, Québec, janvier 2018 à janvier 2019


Figure : Évolution du taux de chômage, Québec, janvier 2018 à janvier 2019

Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active, 2019. Adapté par l’Institut de la statistique du Québec.

 

1. L’Institut de la statistique du Québec publie mensuellement les Résultats de l’Enquête sur la population active pour le Québec à partir des données diffusées par Statistique Canada. Ce document est disponible sur le site Web de l’Institut à 14 h. Les estimations mensuelles tirées de l’Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et ainsi sujettes à une certaine variabilité plus importante que les tendances observées sur de plus longues périodes, plus particulièrement lorsqu’elles sont ventilées selon des sous-catégories comme le sexe, l’âge, les régions, les industries, etc.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Relations avec les médias
Centre d'information et de documentation

Tél. : 418 691-2401
ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux États-Unis)
Courriel : cid@stat.gouv.qc.ca

Compte Twitter : twitter.com/statquebec