Les journées des Québécoises et Québécois en manque de temps

Québec, le 12 juin 2018. – L’article « Les journées des Québécoises et des Québécois en manque de temps » du bulletin Données sociodémographiques en bref, volume 22, nº 3, publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec, revient sur une question peu explorée d’un point de vue statistique : la perception de manque de temps. Il fait suite à celui publié par l’Institut de la statistique du Québec le 5 avril 2018, qui dressait un portrait de la population québécoise ayant une forte sensation de manque de temps (« Qui sont ces Québécois en manque de temps? », Coup d’œil sociodémographique, nº 64).

Les activités professionnelles et domestiques : des occupations qui caractérisent l’emploi du temps quotidien des personnes en manque de temps

L’article publié aujourd’hui compare l’emploi du temps quotidien de deux groupes opposés par rapport à la question du manque de temps : les personnes ayant une forte perception de manque de temps et celles n’exprimant pas de sensation de manque de temps.

Les personnes du premier groupe disposent en moyenne d’environ 3 h de temps libre de moins chaque jour et consacrent, comparativement à celles du deuxième groupe, près de 3 h 30 de plus quotidiennement aux activités professionnelles et domestiques. Ce résultat est en lien avec le profil des personnes accusant une forte pression liée au manque de temps, groupe qui comprend proportionnellement davantage de travailleurs, de parents – notamment de parents de jeunes enfants – et de femmes par rapport à l’ensemble de la population de 15 ans et plus.

Les personnes en manque de temps consacrent davantage de temps aux activités domestiques durant la fin de semaine

L’analyse des activités quotidiennes entre la semaine et la fin de semaine fait également ressortir des différences entre les deux groupes à l’étude. En effet, la population ayant une forte perception de manque de temps comble un retard quant aux activités domestiques la fin de semaine : elle consacre près de 2 h de plus à ces activités le samedi et le dimanche par rapport aux jours de semaine. Cette variation n’est pas observée chez l’autre groupe, pour lequel l’emploi du temps est plus uniforme entre les jours de semaine et de fin de semaine.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :