La croissance de la population en logement collectif, déjà rapide, s'est accélérée au Québec entre 2011 et 2016

Québec, le 6 février 2018. – Au Recensement de 2016, le Québec comptait près de 200 000 personnes résidant dans un logement collectif. Ce type de logement regroupe notamment les résidences pour aînés, les CHSLD et les établissements carcéraux. Dans un contexte de vieillissement démographique, la croissance de cette population aux besoins particuliers s’accélère, avec un accroissement de 17 % entre 2011 et 2016, le plus fort jamais observé dans les données disponibles depuis 1971. En comparaison, l’ensemble de la population québécoise s’est accru de moins de 4 % durant cette période. Ces résultats sont tirés de l’article La population en logement collectif au Québec en 2016, publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec.

Comme les résidences pour aînés et les CHSLD regroupent près des trois quarts de la population québécoise en logement collectif, celle-ci se distingue par sa structure très âgée et sa forte proportion de femmes (62 %). Le groupe des 85 ans et plus y est de loin le plus nombreux, représentant à lui seul 39,1 % du total. Les hommes sont majoritaires avant 65 ans, principalement en raison de leur très forte surreprésentation parmi la population carcérale. Au-delà de 65 ans, les femmes sont plus nombreuses – jusqu’à 3 fois plus parmi le groupe des 85 ans et plus.

De toutes les provinces canadiennes, c’est le Québec qui a enregistré la plus forte croissance de population en logement collectif au cours de la dernière période intercensitaire. Parmi les personnes de 70 ans et plus, la proportion qui réside en logement collectif (14,7 %) est plus forte au Québec que dans n’importe quelle autre province. En 2016, cette proportion est même deux fois plus élevée que dans le reste du Canada entre l’âge de 75 et 84 ans (12,8 % contre 6,5 %). Cette particularité québécoise s’explique principalement par la plus forte propension de la population à demeurer dans une résidence pour aînés.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :