Les femmes, les parents et les travailleurs plus susceptibles de percevoir un important manque de temps

Québec, le 5 avril 2018. – En 2015, environ 14 % de la population québécoise âgée de 15 ans et plus perçoit un important manque de temps. Ce sentiment est plus fréquent chez certains groupes de population, soit les femmes (16 %), les personnes de 25 à 54 ans (21 %), les parents (20 %), et plus particulièrement les parents d’enfants de moins de 5 ans (28 %). La population en emploi (17 %), les travailleurs à temps plein (18 %) ainsi que ceux ne bénéficiant pas d’un horaire de travail flexible (18 %) expriment également davantage cette perception de manque de temps.

L’Institut de la statistique du Québec rend aujourd’hui public un article qui examine les liens entre la perception de manque de temps et certaines caractéristiques des personnes, et qui dresse le portrait de la population québécoise ayant une forte sensation de manque de temps. Les résultats présentés s’appuient sur les données de l’Enquête sociale générale de 2015 menée par Statistique Canada et sont publiés dans le bulletin Coup d’œil sociodémographique, nº 64.

La perception marquée de manque de temps culmine chez les mères de jeunes enfants travaillant à temps plein

La proportion de femmes percevant un fort manque de temps croît à mesure que certaines caractéristiques s’accumulent, passant d’un peu moins de 16 % chez l’ensemble des femmes de 15 ans et plus à près de 44 % chez les mères d’enfants de moins de 5 ans qui sont âgées de 25 à 54 ans, qui travaillent à temps plein et qui ne bénéficient pas d’un horaire de travail flexible. Il est à noter que l’on n’observe pas cette même tendance chez les hommes.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :