Près de 60 % des Québécois qui ont changé de région en 2015-2016 n’en étaient pas à leur première migration interrégionale

Québec, le 3 octobre 2017. – Parmi les 193 500 Québécois qui ont changé de région administrative de résidence en 2015-2016, près de 6 sur 10 l’avaient déjà fait au moins une fois au cours des 20 années précédentes. Les retours dans une région où les migrants ont déjà vécu comptent à eux seuls pour 40 % des déplacements interrégionaux. Ces retours surviennent souvent rapidement après la migration précédente. Trois fois sur quatre, ils se produisent cinq ans ou moins après le départ, le quart des retours advenant même après une seule année. Ces résultats sont tirés d’un article intitulé « Première migration, migration de retour ou migration secondaire? Les migrations interrégionales de 2015-2016 à la lumière des parcours résidentiels antérieurs », publié aujourd’hui dans le bulletin Données sociodémographiques en bref de l’Institut de la statistique du Québec.
 
Les migrations de retour contribuent de façon particulièrement importante aux flux migratoires dans certaines régions. À Montréal et dans les régions les plus éloignées des grands centres, près de la moitié des entrants de 2015-2016 étaient en fait des migrants de retour. Les autres régions, notamment les régions adjacentes à Montréal, attirent quant à elles davantage de personnes qui n’y ont jamais vécu auparavant.

Les résultats sont obtenus en retraçant les parcours résidentiels des migrants interrégionaux depuis 1996. Aborder les mouvements annuels à la lumière des trajectoires antérieures enrichit grandement notre compréhension de la dynamique migratoire entre les régions du Québec.

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :