Croissance de l’emploi et stabilité du taux de chômage au mois d’octobre

Montréal, le 3 novembre 2017. – L’emploi progresse au Québec (+ 18 400; + 0,4 %) et au Canada (+ 35 300; + 0,2 %) au mois d’octobre. Le taux de chômage varie peu au Québec (+ 0,1 point à 6,1 %) et au Canada (+ 0,1 point à 6,3 %). C’est ce qui ressort de l’analyse des données sur l’emploi et la population active diffusée par l’Institut de la statistique du Québec, à partir des résultats de l’Enquête sur la population active1.

La croissance de l’emploi se concentre dans le secteur des biens (+ 19 900); l’emploi dans celui des services (– 1 400) varie peu.

Depuis octobre 2016, on observe une variation de 66 500 emplois (+ 1,6 %) au Québec et de 308 100 emplois pour l’ensemble du Canada (+ 1,7 %). Quant au taux de chômage, il diminue de 0,6 point (– 0,7 point au Canada).

Par rapport à octobre 2016, le taux de chômage se contracte dans neuf régions

Au cours des 12 derniers mois, l’évolution de l’emploi varie selon les régions administratives (moyennes mobiles de 3 mois). Au total, 3 d’entre elles présentent des gains d’emplois, alors que les 13 autres montrent une relative stabilité. Tout comme l’ensemble du Québec, la Montérégie (+ 51 400), Lanaudière (+ 18 600) et l’Estrie (+ 5 900) enregistrent une progression de l’emploi.

Comparativement aux mêmes mois de 2016, le taux de chômage augmente en 2017 dans le Centre-du-Québec (+ 1,2 point à 6,7 %), baisse dans neuf régions administratives et varie peu dans les autres régions. Dans les régions du Bas-Saint-Laurent (– 3,1 points à 6,0 %), de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec (– 2,6 points à 6,5 %), de la Chaudière-Appalaches (– 2,8 points à 2,4 %) et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (– 2,2 points à 12,2 %), le taux de chômage baisse d’au moins 2 points de pourcentage. En outre, le taux de chômage fléchit également en Outaouais (– 1,9 point à 5,5 %), dans Lanaudière (– 1,6 point à 5,6 %), en Montérégie (– 1,5 point à 4,2 %), en Abitibi-Témiscamingue (– 1,4 point à 5,5 %) et en Estrie (– 1,1 point à 5,0 %).

 

1. L’Institut de la statistique du Québec publie mensuellement les Résultats de l’Enquête sur la population active pour le Québec à partir des données diffusées par Statistique Canada. Ce document, disponible sur le site Web de l’Institut à 14 h, constitue une analyse détaillée accompagnée de tableaux et de graphiques. Les estimations mensuelles tirées de l’Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et ainsi sujettes à une certaine variabilité d’autant plus importante lorsqu’elles sont ventilées selon le sexe, l’âge, les régions, les industries, etc. Les estimations mensuelles se caractérisent également par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes.


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :