La baisse de la fécondité se poursuit au Québec en 2016

Québec, le 19 avril 2017. – L’indice synthétique de fécondité s’établit à 1,59 enfant par femme au Québec en 2016. Il connaît un léger recul chaque année depuis le sommet de 1,73 enfant par femme enregistré en 2008 et 2009. L’indice s’était maintenu au-dessus de 1,6 enfant par femme de 2006 à 2015. Bien qu’en baisse, la fécondité québécoise ne se situe pas à un niveau aussi faible que celui observé au début des années 2000, ou encore vers le milieu des années 1980, deux périodes au cours desquelles l’indice du moment était inférieur à 1,5 enfant par femme. Ces résultats sont tirés du bulletin Coup d’œil sociodémographique, numéro 54, publié aujourd’hui par l’Institut de la statistique du Québec. Ce bulletin accompagne la diffusion des données provisoires sur les naissances et la fécondité au Québec en 2016.

L’analyse montre que la baisse de l’indice synthétique de fécondité est liée à la diminution des taux de fécondité chez les femmes de moins de 30 ans. Au‑delà de cet âge, on a observé une hausse de la fécondité pendant plusieurs années, mais cette tendance semble graduellement faire place à une quasi-stabilité. En 2016, tous rangs de naissance confondus, les femmes accouchent en moyenne à 30,6 ans. La première naissance survient quant à elle à 29,0 ans, soit 4 ans plus tard qu’en 1975.

On a dénombré 86 400 nouveau-nés au Québec en 2016, comparativement à 86 800 en 2015 et 87 700 en 2014. Le nombre de naissances diminue depuis quelques années, après avoir connu une période de relative stabilité de 2009 à 2013, oscillant entre 88 000 et 89 000. Il avait connu une croissance rapide de 2005 à 2008.

De manière générale, la fécondité dans les régions a connu une évolution similaire à celle du Québec dans son ensemble, c’est-à-dire une augmentation de l’indice synthétique de fécondité au cours des années 2000, suivie d’une baisse au cours des années récentes. En 2016, la fécondité demeure plus élevée dans le Nord-du-Québec (2,51 enfants par femme), mais reste assez faible à Montréal (1,43 enfant par femme).

 


L’Institut de la statistique du Québec produit, analyse et diffuse des informations statistiques officielles, objectives et de qualité sur différents aspects de la société québécoise. Il est le responsable de la réalisation de toutes les enquêtes statistiques d’intérêt général. La pertinence de ses travaux en fait un allié stratégique pour les décideurs et tous ceux qui désirent en connaître davantage sur le Québec.

– 30 –

 

Sources :